Nutrition : De quoi s’agit-il et pourquoi est-ce important ?

//Nutrition : De quoi s’agit-il et pourquoi est-ce important ?

De Christian Nordqvist

La nutrition, la nourriture, ou aliment, est la fourniture de matériaux – nourriture – requis par les organismes et les cellules pour rester en vie. En sciences et en médecine humaine, la nutrition est la science ou la pratique consistant à consommer et à utiliser des aliments

Dans les hôpitaux, la nutrition peut faire référence aux besoins alimentaires des patients, y compris les solutions nutritionnelles délivrées via une sonde IV (intraveineuse) ou IG (intragastrique).

La science nutritionnelle étudie comment le corps décompose les aliments (catabolisme) et comment il répare et crée des cellules et des tissus (anabolisme). Le catabolisme et l’anabolisme combinés peuvent également être appelés métabolisme. La science nutritionnelle examine également la manière dont le corps réagit à la nourriture.

Faits en bref sur la nutrition

  • Le corps humain a besoin de sept principaux types de nutriments.
  • Tous les nutriments ne fournissent pas d’énergie mais restent importants, tels que l’eau et les fibres.
  • Les micronutriments sont importants mais nécessaires en petites quantités.
  • Les vitamines sont des composés organiques essentiels que le corps humain ne peut pas synthétiser.

Qu’est-ce que la nutrition?

À mesure que la biologie moléculaire, la biochimie et la génétique progressent, la nutrition se concentre davantage sur le métabolisme et les voies métaboliques – des étapes biochimiques par lesquelles les substances qui sont en nous sont transformées d’une forme à l’autre.

La nutrition se concentre également sur la manière dont les maladies, les affections et les problèmes peuvent être prévenus ou réduits grâce à une alimentation saine.

De même, la nutrition implique de déterminer comment certaines maladies et conditions peuvent être causées par des facteurs alimentaires, tels qu’un régime alimentaire médiocre (malnutrition), des allergies et des intolérances alimentaires.

Diététicien VS nutritionniste

Un diététicien diplômé étudie l’alimentation, la nutrition et la diététique par le biais d’une université accréditée et d’un programme approuvé, puis effectue un stage rigoureux et passe un examen de licence afin de devenir diététiste.

Un nutritionniste (sans le titre de RD ou de RDN) étudie la nutrition en autodidactique ou par le biais d’une éducation formelle, mais ne remplit pas les conditions requises pour utiliser les titres RD ou RDN. Les deux termes sont souvent interchangeables, mais ils ne sont pas identiques.

Diététique

La diététique est l’interprétation et la communication de la science de la nutrition. il aide les gens à faire des choix éclairés et pratiques concernant la nourriture et le mode de vie, tant en santé qu’en maladie.

Une partie du cours d’un diététicien comprend les milieux hospitalier et communautaire. Les diététiciens travaillent dans divers domaines, allant de la pratique privée aux soins de santé, en passant par l’éducation, le bien-être des entreprises et la recherche, tandis qu’une proportion beaucoup plus faible travaille dans l’industrie alimentaire.

Un diététicien doit détenir un diplôme reconnu ou un diplôme de troisième cycle en nutrition et diététique et satisfaire aux exigences en matière de formation continue pour pouvoir exercer la profession de diététicien.

Nutrition

Les nutritionnistes effectuent parfois des recherches pour les fabricants de produits alimentaires.

La nutrition est l’étude des nutriments dans les aliments, de la façon dont le corps utilise les nutriments et du lien entre régime alimentaire, santé et maladie.

Les principaux fabricants d’aliments emploient des nutritionnistes et des scientifiques spécialisés dans les aliments.

Les nutritionnistes peuvent également travailler dans le journalisme, l’éducation et la recherche. De nombreux nutritionnistes travaillent dans le domaine des sciences et technologies de l’alimentation.

Il y a beaucoup de chevauchement entre ce que les nutritionnistes et les diététiciens font et étudient. Certains nutritionnistes travaillent dans le secteur de la santé, certains diététiciens dans l’industrie alimentaire, mais un pourcentage plus élevé de nutritionnistes travaillent dans l’industrie agroalimentaire et dans les sciences et technologies de l’alimentation, éducation.

Les types

Un nutriment est une source de nourriture, un composant alimentaire, par exemple des protéines, des glucides, des lipides, des vitamines, des minéraux, des fibres et de l’eau.

Les macronutriments sont des nutriments dont nous avons besoin en quantités relativement importantes.

Les micronutriments sont des nutriments dont nous avons besoin en quantités relativement petites.

Les macronutriments peuvent être encore divisés en macronutriments énergétiques (qui fournissent de l’énergie) et en macronutriments qui ne fournissent pas d’énergie.

Macronutriments énergétiques

Les macronutriments énergétiques fournissent de l’énergie, mesurée en kilocalories (kcal ou calories) ou en joules. 1 kilocalorie (calorie) = 4185,8 joules. Les macronutriments énergétiques comprennent :

Glucides – 4 kcal par gramme

Les molécules de glucides comprennent les monosaccharides (glucose, fructose, galactose), les disaccharides et les polysaccharides (amidon).

Sur le plan nutritionnel, les polysaccharides sont préférés aux monosaccharides car ils sont plus complexes et prennent donc plus de temps à se décomposer et à être absorbés dans le sang. Cela signifie qu’ils ne provoquent pas de pics majeurs de la glycémie, liée aux maladies cardiaques et vasculaires.

Protéines – 4 kcal par gramme

Il y a 20 acides aminés – des composés organiques présents dans la nature qui se combinent pour former des protéines. Certains acides aminés sont essentiels, ce qui signifie qu’ils doivent être consommés. D’autres acides aminés ne sont pas essentiels car le corps peut les fabriquer.

 Graisses – 9 kcal par gramme

Les graisses sont des triglycérides – trois molécules d’acide gras associées à une molécule d’alcool glycérol. Les acides gras sont des composés simples (monomères) tandis que les triglycérides sont des molécules complexes (polymères).

Les graisses sont indispensables au régime alimentaire pour la santé car elles remplissent de nombreuses fonctions, notamment lubrifier les articulations, aider les organes à produire des hormones, aider à l’absorption de certaines vitamines, réduire l’inflammation et préserver la santé du cerveau.

Macronutriments qui ne fournissent pas d’énergie

 Ceux-ci ne fournissent pas d’énergie, mais sont toujours importants :

Fibre

Les fibres sont principalement composées de glucides. Cependant, comme le corps ne l’absorbe pas facilement, peu de sucres et d’amidons pénètrent dans le sang. La fibre est un élément essentiel de la nutrition, de la santé et du carburant des bactéries intestinales.

Eau

Environ 70% de la masse non grasse du corps humain est constituée d’eau. C’est vital pour de nombreux processus dans le corps humain.

Personne ne sait exactement quelle quantité d’eau le corps humain a besoin – les allégations varient de 1 à 7 litres par jour pour éviter la déshydratation. Nous savons que les besoins en eau sont très étroitement liés à la taille, à l’âge, aux températures ambiantes, à l’activité physique, aux différents états de santé et aux habitudes alimentaires; Par exemple, une personne qui consomme beaucoup de sel aura besoin de plus d’eau qu’une autre personne similaire.

Les affirmations selon lesquelles « Plus vous buvez d’eau, plus vous êtes en santé » ne s’appuient sur aucune preuve scientifique. Les variables qui influencent les besoins en eau sont si vastes que des conseils précis sur la consommation d’eau ne seraient valables qu’après une évaluation individuelle de chaque personne.

Micronutriments

Les micronutriments sont nécessaires en petites quantités:

 Minéraux

Les minéraux se trouvent dans une gamme de types d’aliments.

Les minéraux alimentaires sont les autres éléments chimiques dont notre corps a besoin, autres que le carbone, l’hydrogène, l’oxygène et l’azote.

Les personnes ayant une alimentation équilibrée obtiendront, dans la plupart des cas, tous les minéraux dont elles ont besoin de ce qu’elles mangent.

Des minéraux sont parfois ajoutés à certains aliments pour compenser les éventuelles pénuries.

Le meilleur exemple en est le sel iodé – de l’iode est ajouté pour prévenir la carence en iode, qui affecte environ 2 milliards de personnes dans le monde ; il provoque un retard mental et des problèmes de glande thyroïde. La carence en iode reste un grave problème de santé publique dans plus de la moitié de la planète.

Les experts de l’Université de Floride affirment que 16 minéraux essentiels sont essentiels aux processus biochimiques de l’homme :

 Potassium

Ce qu’il fait – un électrolyte systémique (qui affecte tout le corps), essentiel pour la co-régulation de l’ATP (un important vecteur d’énergie dans les cellules du corps, qui joue également un rôle clé dans la fabrication de l’ARN) avec le sodium.

La carence – hypokaliémie – peut affecter profondément le système nerveux et le cœur.

L’excès – hyperkaliémie – peut également affecter profondément le système nerveux et le cœur.

 Chlorure

Ce qu’il fait – clé pour la production d’acide gastrique, important pour le transport des molécules entre les cellules et essentiel au bon fonctionnement des nerfs.

Insuffisance – hypochlorémie – faibles niveaux de sel, qui, s’ils sont graves, peuvent être très dangereux.

Excès – hyperchlorémie – généralement aucun symptôme, lié à une perte excessive de liquide.

 Sodium

Ce qu’il fait – un électrolyte systémique, et essentiel dans la régulation de l’ATP avec le potassium. Important pour la fonction nerveuse et la régulation des niveaux de fluides corporels.

La carence – hyponatrémie – provoque un dysfonctionnement des cellules; une teneur extrêmement faible en sodium peut être fatale.

Un excès – une hypernatrémie – peut également entraîner un dysfonctionnement des cellules; des taux extrêmement élevés peuvent être fatals.

 Calcium

Ce qu’il fait – important pour la santé musculaire, cardiaque et digestive. Construit des os, aide à la synthèse et à la fonction des cellules sanguines.

Déficience – hypocalcémie – crampes musculaires, abdominales, spasmes et réflexes tendineux hyperactifs.

Excès – hypercalcémie – faiblesse musculaire, constipation, conduction affaiblie des impulsions électriques dans le cœur, calculs calcaires dans les voies urinaires, altération de la fonction rénale et altération de l’absorption du fer, entraînant une carence en fer.

Phosphore

Ce qu’il fait – important pour la structure de l’ADN, le transporteur d’énergie (ATP), composant de la membrane cellulaire, contribue à renforcer les os.

Insuffisance – hypophosphatémie, un exemple est le rachitisme.

Excès – hyperphosphatémie, souvent due à une insuffisance rénale.

 Magnésium

Ce qu’il fait – traite l’ATP; nécessaire pour la santé des os et la gestion des mouvements musculaires appropriés. Des centaines d’enzymes dépendent du magnésium pour fonctionner correctement.

Déficience – hypomagnésémie – irritabilité du système nerveux avec spasmes des mains et des pieds, contractions musculaires et crampes, constipation et spasmes du larynx.

Excès – hypermagnésémie – nausée, vomissement, difficulté à respirer, pression artérielle basse. Très rare, mais peut survenir si le patient a des problèmes rénaux.

 Zinc

Ce qu’il fait – requis par de nombreuses enzymes. Important pour la croissance des organes reproducteurs. Également important dans l’expression des gènes et la régulation des systèmes nerveux et immunitaire.

Déficience – petite taille, anémie, augmentation de la pigmentation de la peau, hypertrophie du foie et de la rate, altération de la fonction de reproduction, altération de la cicatrisation de la plaie et déficit immunitaire.

Excès – supprime l’absorption de cuivre et de fer.

 Le fer

Ce qu’il fait – nécessaire pour les protéines et les enzymes, en particulier l’hémoglobine, le composé transportant l’oxygène dans le sang.

Carence – anémie.

Excès – surcharge de fer; des dépôts de fer peuvent se former dans les organes, en particulier le cœur

Manganèse

Ce qu’il fait – un cofacteur dans les fonctions enzymatiques.

Déficience – évanouissement, perte d’audition, tendons et ligaments faibles. Moins fréquemment, peut être une cause de diabète.

Excès – interfère avec l’absorption du fer alimentaire.

 Cuivre

Ce qu’il fait – composant de nombreuses enzymes.

Déficience – anémie ou pancytopénie (réduction du nombre de globules rouges et blancs, ainsi que de plaquettes) et neurodégénérescence.

Excès – peut interférer avec la formation de composants cellulaires sanguins par le corps ; dans les cas graves, convulsions, paralysie et éventuellement la mort (semblable à un empoisonnement à l’arsenic).

 Iode

Ce qu’il fait – nécessaire à la biosynthèse de la thyroxine (un type d’hormone thyroïdienne).

Déficience – retards de développement, hypertrophie de la glande thyroïde (dans le cou) et fatigue.

Excès – peut affecter la fonction de la glande thyroïde.

 Sélénium

Ce qu’il fait – cofacteur essentiel des enzymes antioxydantes.

Déficience – maladie de Keshan – nécrose du myocarde (mort tissulaire au coeur) entraînant un affaiblissement du coeur; Maladie de Kashin-Beck – dégradation du cartilage.

Excès – haleine qui sent l’ail, troubles gastro-intestinaux, chute des cheveux, érosion des ongles, fatigue, irritabilité et dommages neurologiques.

 Molybdène

Ce qu’il fait – partie essentielle de trois systèmes enzymatiques importants, la xanthine oxydase, l’aldéhyde oxydase et la sulfite oxydase. Il joue un rôle vital dans la formation d’acide urique, dans le métabolisme des glucides et dans la détoxification des sulfites.

Carence – peut affecter le métabolisme et la numération sanguine, mais comme cette déficience se produit souvent en même temps que d’autres carences minérales, il est difficile de dire quelle déficience a été causée par quel problème de santé.

Excès – il existe très peu de données sur la toxicité.

Vitamines

Notre corps ne peut pas synthétiser les vitamines, nous devons donc les consommer.

Ce sont des composés organiques dont nous avons besoin en quantités infimes.

Un composé organique est une molécule contenant du carbone.

C’est ce qu’on appelle une vitamine quand notre corps ne peut pas en synthétiser (produire) suffisamment ou aucune, nous avons donc besoin de l’obtenir de notre nourriture.

Les vitamines sont classées comme solubles dans l’eau (elles peuvent être dissoutes dans l’eau) ou liposolubles (elles peuvent être dissoutes dans la graisse). Pour les humains, il existe quatre vitamines liposolubles (A, D, E et K) et neuf vitamines hydrosolubles (huit vitamines B et la vitamine C).

Les vitamines hydrosolubles doivent être consommées plus régulièrement, car elles sont éliminées plus rapidement (dans l’urine) et difficiles à stocker.

Les vitamines liposolubles sont absorbées par les intestins à l’aide de graisses (lipides). Ils sont plus susceptibles de s’accumuler dans le corps car il est plus difficile de s’en débarrasser rapidement. Si trop de vitamines s’accumulent, on parle alors d’hypervitaminose. Un régime très faible en gras peut affecter l’absorption des vitamines liposolubles.

Nous savons que la plupart des vitamines ont de nombreuses fonctions différentes. Vous trouverez ci-dessous une liste de vitamines et de leurs rôles. Notez que le plus souvent, les symptômes de surdosage en vitamines sont liés à la supplémentation ou à une altération du métabolisme ou de l’excrétion, et non à un apport en vitamines provenant d’aliments.

Vitamine A

Noms chimiques – rétinol, rétinoïdes et caroténoïdes.

Solubilité – graisse.

Maladie de carence – Cécité nocturne.

Surdosage – Keratomalacia (dégénérescence de la cornée).

Vitamine B1

Nom chimique – thiamine.

Solubilité – eau.

Maladie de carence – béribéri, syndrome de Wernicke

Korsakoff.

Surdosage – maladie – réactions hypersensibles rares ressemblant à un choc anaphylactique lorsqu’un surdosage est dû à une injection.

 Vitamine B2

Nom chimique – riboflavine.

Solubilité – eau.

Maladie de carence – ariboflavinose (lésions de la bouche, séborrhée et vascularisation de la cornée).

Surdosage – pas de complications connues. L’excès est excrété dans l’urine.

Vitamine B3

Nom chimique – niacine.

Solubilité – eau.

Maladie de carence – pellagre.

Surdosage – dommages au foie, problèmes de peau, problèmes gastro-intestinaux et d’autres problèmes.

Vitamine B5

Nom chimique – acide pantothénique.

Solubilité – eau.

Maladie de carence – paresthésie (picotement, picotement ou engourdissement de la peau sans effet physique apparent à long terme).

Surdosage – aucun cas signalé.

Vitamine B6

Noms chimiques – pyridoxamine, pyridoxal.

Solubilité – eau.

Maladie de carence – anémie, neuropathie périphérique.

Surdosage Maladie – lésion nerveuse, la proprioception est altérée (capacité de détecter l’emplacement des parties du corps dans l’espace).

Vitamine B7

Nom chimique – biotine.

Solubilité – eau.

Maladie de carence – dermatite, entérite.

Surdosage – aucun cas signalé.

Vitamine B9

Nom chimique – acide folinique.

Solubilité – eau.

Maladie de carence – anomalies congénitales.

Surdosage – Risque accru de convulsions.

Vitamine B12

Noms chimiques – cyanocobalamine, hydroxycobalamine, méthylcobalamine.

Solubilité – eau.

Maladie de carence – anémie mégaloblastique (un défaut dans la production de globules rouges).

Surdosage – aucun cas signalé.

Vitamine C

Nom chimique – acide ascorbique.

Solubilité – eau.

Maladie de carence – le scorbut, qui peut entraîner un grand nombre de complications.

Surdosage – maladie – mégadose de vitamine C – diarrhée, nausée, irritation de la peau, sensation de brûlure à la miction, épuisement du cuivre dans le corps et risque accru de calculs rénaux.

Vitamine D

Noms chimiques – ergocalciférol, cholécalciférol.

Solubilité – graisse.

Maladie de carence – rachitisme, ostéomalacie (ramollissement des os), des études récentes indiquent un risque plus élevé de certains cancers, de maladies auto-immunes et de maladies chroniques

Surdosage – hypervitaminose D (maux de tête, faiblesse, digestion perturbée, augmentation de la pression artérielle et calcification des tissus).

Vitamine E

Nom chimique – tocotriénols.

Solubilité – graisse.

Maladie de carence – très rare, peut inclure une anémie hémolytique chez les nouveau-nés

Surdosage maladie – déshydratation, vomissements, irritabilité, constipation, accumulation de calcium en excès.

Vitamine K

Les noms chimiques – phylloquinone, menaquinones.

Solubilité – graisse.

Maladie de carence – une plus grande tendance à saigner et à faire des ecchymoses.

Surdosage – peut réduire les effets de la warfarine.

La plupart des aliments contiennent une combinaison de tout ou partie des sept classes de nutriments. Nous avons besoin de certains nutriments régulièrement, et d’autres moins fréquemment.

Si vous souhaitez acheter des multivitamines, alors il existe un excellent choix en ligne avec des milliers de commentaires de clients.

 

Sources : https://www.medicalnewstoday.com/articles/160774.php

2020-03-26T17:07:17+00:00
error: Le contenu est protégé !
APPELEZ
DIRECTIONS